SST recyclage : Programme de formation MAC SST

Durée : 1 jour/7 heures

Public :Titulaire SST

Pré requis :

Objectifs : A la fin de la formation de sauveteur secouriste du travail SST (secourisme en entreprise SST), le participant sera capable de connaître les principes de base de la prévention, rechercher les risques pour protéger, examiner une victime, alerter les secours et secourir une victime jusqu’à la prise en charge des secours spécialisés.

Encadrement :La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à un organisme de formation habilité pour la formation initiale et continue de SST

ORGANISATION DE LA FORMATION :

La formation est essentiellement pratique, les explications du programme sont données pendant et à l’occasion de l’apprentissage des gestes.

Il est recommandé, d’un point de vue pédagogique, de scinder le programme en 4 à 6 séances d’une durée comprise entre 2 et 3 heures chacune (+ le temps nécessaire pour traiter le thème 7 en cas de besoin).

ÉVALUATION DES SST :

Les critères d’évaluation utilisés pour cette validation sont ceux définis par l’INRS, dans le référentiel de formation des sauveteurs secouristes du travail. Ils sont transcrits dans un document national nommé « Fiche individuelle de suivi et d’évaluation du SST » et utilisés lors de chaque formation.

A l’issue de cette évaluation, un Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail sera délivré au candidat qui a participé à l’ensemble de la formation et fait l’objet d’une évaluation favorable.

Dans le cas où le candidat ne peut mettre en œuvre, pour des raisons d’aptitudes physiques, l’ensemble des compétences attendues de la part d’un SST, il se verra délivrer une attestation de suivi de la formation.

MATÉRIEL PÉDAGOGIQUE

Ressources documentaires : Guide des données techniques et conduites à tenir INRS, Document de références SST, Plan d’intervention + pictogramme & aide-mémoire SST – ED 4085

Matériel de simulation : un défibrillateur de formation avec accessoires, un lot de mannequins avec peaux de visage individuelles (mannequin RCP, adulte, enfant & nourrisson), divers matériels pour la réalisation des simulations & matériels d’entretien des mannequins et accessoires

Autres outils pédagogiques : Salle adaptée., paperboard, moyens audiovisuels, appropriés aux sujets traités : diaporamas, vidéo, PowerPoint.

Nota : Fréquence de recyclage préconisée par la CNAMTS : 24 mois

Programme :

Après la présentation du formateur et des participants :

  • Thème 1. Le sauvetage secourisme au travail

    Les principaux indicateurs de santé au travail dans l’établissement ou dans la profession.

    Le rôle de sauveteur secouriste du travail.

    Le cadre juridique de l’intervention du SST.

    Présentation du programme : protéger, de protéger à prévenir, examiner, faire alerter, de faire alerter à informer, secourir.

  • Thème 2. Rechercher les risques persistant pour protéger

    Formation générale à la prévention :

    • le mécanisme de l’accident
    • connaître les principes de base de la prévention.

    Rendre le SST capable de « Protéger » en utilisant les notions développées dans la législation actuelle relative à l’évaluation des risques (code du travail, articles L 4121-1 et suivants)

    Face à une situation d’accident du travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

    + Connaitre l’alerte aux populations.

    + Reconnaître, sans s’exposer lui-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement.

    + Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime au danger sans s’exposer lui-même.

  • Thème 3. De protéger à prévenir

    Cette séquence met en évidence la similitude des compétences attendues, aussi bien en matière de « protection » (intervention sur une situation d’accident du travail) qu’en matière de « prévention » des accidents du travail ou des maladies professionnelles (intervention sur situation de travail), de la part des SST.

    Elle doit permettre la translation de la formation à l’action « protéger » vers l’action « prévenir ».

    La mise en application de cette démarche est continue tout au long de la formation et plus particulièrement dans l’exploitation des situations d’accident simulé.

    Face à une situation de travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

    + Repérer les dangers dans une situation de travail.

    +Supprimer ou faire supprimer des dangers dans une situation de travail, dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention.

  • Thème 4. Examiner la victime et faire alerter

    Face à une situation d’accident du travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable :

    + Examiner la(les) victime(s) avant et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir.

    + Faire alerter, ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise.

  • Thème 5. De « faire Alerter » à « Informer »

    Cette séquence est la suite logique de la séquence « de PROTEGER à PREVENIR ». Elle met également en évidence la similitude des compétences attendues de la part des SST, aussi bien en matière d’alerte des secours en cas d’accident du travail qu’en matière de transmission de l’information dans l’entreprise concernant les observations qu’il aurait pu faire en matière d’identification des dangers et/ou les actions qu’il aurait pu mettre en œuvre, dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques en matière de prévention.

    Face à une situation de travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable de :

    + Informer son responsable hiérarchique et/ou la (les) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’entreprise ou l’établissement, de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s).

  • Thème 6. Secourir

    Face à une situation d’accident du travail, le sauveteur secouriste du travail doit être capable :

    + Effectuer l’action (succession de gestes) appropriée à l’état de la (des) victime(s).

    Au cours de chaque séance pratique rappeler les méthodes d’examen et la justification des gestes enseignés.

  • Thème 7. Situations inhérentes aux risques spécifiques

    On appelle risque spécifique, tout risque qui nécessite, de la part du SST, une conduite à tenir complémentaire ou différente de celle enseignée dans sa formation de base. L’avis du médecin du travail, dans ce domaine est particulièrement important.

    Risques spécifiques : par exemple : désamiantage, hyperbarie, acide fluorhydrique, acide cyanhydrique, …